Blanchiment de dents

arrow_blanchiment

Contrairement à la croyance populaire, la couleur naturelle des dents n’est pas vraiment blanche; en fait, elle varie du gris très pâle au jaune brunâtre foncé. D’ailleurs, au cours de la vie, les dents s’assombrissent. Le tabac ainsi que la consommation de certains aliments et boissons peuvent également affecter leur couleur ou causer des taches de surface. La perception de la couleur des dents peut être affectée par la couleur de la peau et le maquillage.

Ceux ayant la peau ou un maquillage foncé, par exemple, paraîtront comme ayant des dents plus blanches. Par souci d’esthétisme, plusieurs personnes désirent aujourd’hui un sourire plus blanc, plus éclatant. Des produits blanchissants ou de blanchiment sont aujourd’hui offerts aux consommateurs pour répondre à cette demande.

Avant de se lancer dans l’achat de produits, il est tout d’abord nécessaire de consulter un dentiste afin qu’il détermine la cause de la décoloration dentaire. Il sera en mesure de vous conseiller, et même de vous administrer le meilleur traitement possible. Les patients ayant des obturations, des traitements radiculaires, des couronnes et des taches extrêmement foncées devraient particulièrement consulter un dentiste : celles-ci pourraient s’avérer être des dépôts de tartre ou des caries.

Selon le cas, diverses techniques et produits de blanchiment peuvent être proposés au patient :

  • Le blanchiment vital, pour les dents vivantes
  • Le blanchiment non vital, utilisé pour les dents inertes auxquelles on a enlevé la racine et la pulpe à la suite d’un traitement de canal, qui blanchit de l’intérieur vers l’extérieur

La méthode utilisée peut aussi varier selon le nombre de dents à traiter et du degré de décoloration :

  • L’application directe d’une solution de blanchiment activée par la lumière et la chaleur ou par la chaleur uniquement
  • Le port quotidien d’un protecteur buccal contenant un agent de blanchiment